Le 8 février 2017, la communauté d'agglomération Caux vallée de Seine et son Président Jean-Claude WEISS organisait la remise de médaille de Chevallier de l'Ordre National du Mérite à notre Vice-Président Alain GOUPY



Alain GOUPY tire probablement cette disposition d’être au service des autres par les écoutes familiales lorsqu’il était un jeune adolescent. En effet, ses deux grands-pères se sont distingués lors de la guerre de 1939/1945. Son grand-père « paternel », Auguste GOUPY a été déporté pour des raisons d’activisme en région Parisienne, il est mort en déportation au camp de BERGEN-BELSEN le 12 février 1945. Son grand-père « maternel » Fernand RICHER, s’est particulièrement distingué de 2 façons. Avant-guerre comme formidable animateur de la cité Caudebecquaise où il est arrivé en 1926. Orchestre philharmonique, grandes fêtes locales, théâtre, etc. La liste serait longue à établir. En 1940, il est des premiers à revenir dans la cité détruite. Il organise avec ses talents l'accueil des habitants avec le minimum vital qu’il faut pour vivre, ravitaillement, etc.

 

Alain GOUPY a passé presque toute sa vie à Caudebec-en-Caux, il a une fille, Sophie, née en 1971. Il habite maintenant un village Cauchois, Envronville depuis 2011.

 

Après 42 ans de travail, il prend sa retraite professionnelle le 1er octobre 2004.

 

SCOLARITÉ

Alain GOUPY quitte la vie scolaire à 14 ans après la réussite de son certificat d’études. Depuis des années, il demande à ses parents de pouvoir travailler dans la quincaillerie familiale située à Caudebec-en-Caux, fondée par son grand-père RICHER en 1926. Il passe avec réussite son CAP de Quincaillier. Avec l’accord des parents, il quitte le commerce familial pour travailler dans une plus grande entreprise rouennaise d’une cinquantaine de salariés, Villette et Bossaert. D’octobre 1964 à février1967, il peut parfaire des connaissances de ce métier.

 

SERVICE MILITAIRE

Il est affecté à Rouen au 12ème régiment du génie le 1er mai 1967. Ce régiment sera renuméroté 71ème génie. Cette affectation de proximité, est demandée suite au décès prématuré début 1967 du père d’Alain GOUPY. Le papa travaillant dans le commerce familial, il sera plus facile, lors des besoins de pouvoir aider l’entreprise.

 

Malgré cette contrainte, Alain GOUPY demande à pouvoir intégrer la formation spécifique d’infirmier de l’armée française. Il suivra 2 fois 2 mois de stages intensifs à Nantes et obtiendra le certificat d’aptitude au Caducée avec 15,14 le 20 juillet 1967. Il sera nommé caporal le 1er janvier 1967 et caporal-chef le 1er mars 1968. Démobilisé le 27 aout 1968, il reprendra une activité professionnelle au magasin Caudebecquais.

 

************************************

 

ACTIVITÉS ÉLECTIVES

 

MAIRIE

Alain GOUPY est élu en 1977 au conseil municipal de Caudebec-en-Caux à 30 ans. Six ans après, il sera élu Maire.

À cette date, il décide de quitter ses divers engagements associatifs afin de pouvoir conserver une parfaite neutralité dans les décisions à prendre.

 

Maire honoraire, Alain GOUPY aura siégé pendant 31 ans au conseil Caudebecquais.

 

Au cours de ses 25 années de Maire de Caudebec-en-Caux, il prendra des décisions fondamentales et courageuses.

 

Alain GOUPY aura complètement remodelé la cité Caudebecquaise. Voies du centre-ville, création d’une bibliothèque-médiathèque sur la place d’armes qui sera totalement refaite à cette occasion, création du musée de la marine de Seine, nombreux travaux sur la magnifique église Notre-Dame, relèvement intégral de l’orgue au plus beau buffet de Normandie, regroupement des deux écoles communales en une seule, implication déterminante pour trouver la localisation du nouveau collège Victor-Hugo, sauvegarde et réhabilitation de la zone humide dite « du marais » et création de cheminements piétons pour désenclaver les jardins familiaux et un secteur d’habitat. Les rivières seront aussi réhabilitées.

 

De nombreux logements, y compris sociaux seront construits. Des terrains seront acquis afin de transformer une ancienne zone artisanale en terrains destinés à l’habitat. Une nouvelle station d’épuration sera construite et le réseau collectif d’assainissement sera repris.

 

En 2003 la dernière « modernisation lourde » de la cité est lancée, les premières tranches de travaux qui consistent à remodeler totalement les deux voies entrées de Caudebec-en-Caux en arrivant de Saint-Wandrille et de Villequier sont lancées, sécurisation des voiries, pistes cyclables, trottoirs, parkings.

 

Le quai Guilbaud et le musée de la marine de Seine seront aussi totalement refaits. Une trentaine d’années plus tard, la commune, qui est bien triste et vieillissante sera redevenue « la perle du val de Seine », comme elle était si souvent signalée dans les guides touristiques.

 

Particulièrement motivé pour aider la jeunesse à pratiquer le sport, il modernisera, lancera  et construira avec le soutien de ses collègues le tennis couvert et la salle d’arts martiaux, la réhabilitation de la piscine est faite, et la salle de sports intercommunale actuellement en phase de fin de travaux est lancée, etc.

 

CONSEIL RÉGIONAL DE HAUTE NORMANDIE

En 1989, Alain GOUPY est sur une liste des élections régionales de haute Normandie. Siégeant en cours de mandat, il sera Vice-Président de la commission en charge des transports ferroviaires et de l’environnement. À la fin de ce mandat, trop accaparé par la commune et l’intercommunalité, et désirant comme toujours faire au mieux des besoins locaux des habitants, il ne sollicite pas son renouvellement d’élu régional.

 

PARC RÉGIONAL DES BOUCLES DE LA SEINE NORMANDE

Particulièrement attaché à démontrer qu’il est possible de faire concomitamment du développement économique la préservation du patrimoine bâti et naturel, Alain GOUPY va être élu 2 fois Vice-Président du Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande.

 

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES CAUDEBEC-EN-CAUX / BROTONNE

Précurseur des évolutions des territoires, il va créer au 1erjanvier 1994 la première communauté de communes de la Seine-Maritime. Lorsque l’on regarde aujourd‘hui le territoire Seinomarin et Français, « l’audace » de cette création face à beaucoup de septiques, montre aujourd’hui toute la pertinence de cette démarche du travail en intercommunalité. Il en sera président jusqu’à fin 2007, date de sa fusion avec deux autres communautés.

 

En 1998 a lieu l’inauguration de la maison des services publics. Cette structure fixe, première dans le département de la Seine-Maritime est souvent citée en exemple. Elle est à cette période une des plus importantes de France. Arrivant une fois de plus à convaincre ses collègues de l’utilité d’avoir une unité fixe consacrée à l’emploi et au social. Il est au cœur de cette initiative qu’il a portée « à  bout de bras ».

 

Comme autres exemples d’actions concrète : le recrutement d’éducateurs sportifs qui sont mis à disposition des écoles du 1er degré ; la mise en œuvre des actions de tri sélectif et de valorisation des déchets est entreprise, la communauté est dans le « top10 » national des structures innovantes.

 

SYNDICAT MIXTE ÉCONOMIQUE DE PORT JÉRÔME

En janvier 2001, avec persévérance, il réalise l’intégration de la communauté de communauté de communes de Caudebec-en-Caux/Brotonne qu’il préside au syndicat mixte de Port-Jérôme. Ce syndicat a en charge toute l’action économique des territoires de Gravenchon, Lillebonne, Bolbec. Pour Caudebec-en-Caux et des communes environnantes, cette disposition va permettre de rejoindre cet important bassin d’emploi particulièrement dynamique. Il en devient vice-président.

 

PAYS DE CAUX VALLEE DE SEINE

En 2002 il est le premier Président du Pays de Caux Vallée de Seine, structure préparatoire à la fusion de trois communautés de communes, la future « CVS ». Cette structure PAYS permet aussi de trouver des financements auprès de l’état, des fonds européens, du département et de la région.

 

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES CAUX VALLEE DE SEINE

Cofondateur comme président d’une des anciennes structures, la communauté de communes de Caux Vallée de Seine voit le jour fin 2007, avec Bolbec et de Port-Jérôme.

Il sera élu 2ème vice-président de la « CVS ». Cette communauté devient la 3ème intercommunalité de Haute-Normandie

 

TOURISME ET PATRIMOINE

Le tourisme est un axe important du développement économique de la vallée de la Seine. De nombreuses initiatives seront prises afin de lancer diverses opérations.

 

La plus spectaculaire a lieu en 1989 avec la création à Caudebec-en-Caux et à son initiative du premier ponton sur la Seine destiné au tourisme fluvial. La presse titre alors : Madame d’ORNANO à Deauville, Madame  Chirac à Paris, Madame LECANUET à Rouen, Madame BETTENCOURT à Caudebec-en-Caux, quatre marraines de luxe pour un bateau haut de gamme, "LE NORMANDIE".

 

Il suffit de regarder le nombre impressionnant de bateaux qui accostent actuellement à Caudebec-en-Caux chaque année pour constater que cette initiative était la bonne pour fixer un point d’accostage et du développement économique touristique entre Honfleur et Rouen.

 

ROUTE DES ABBAYES DU VAL DE SEINE

Afin de continuer le travail du président fondateur Henri OLIVIER qui est malade, Alain GOUPY prend la présidence de la route historique et touristique. Il continue à fédérer l'ensemble des acteurs. De panneaux situés devant les principaux sites sont disposés. Ils sont complétés par une brochure établie en 1987, elle donne pour la première fois la possibilité d'obtenir une vision d'ensemble de ce patrimoine prestigieux.

 

OFFICES DE TOURISME

Alain GOUPY transformera la structure associative de l’office de tourisme Caudebecquais en entité intercommunale rayonnant sur les 15 communes de la communauté de Caudebec-en-Caux/Brotonne. Un an avant la création de la « CVS », il est le premier président du nouvel office intercommunal de Caux Vallée de Seine regroupant dorénavant 47 communes.

 

SAPEURS POMPIERS

Sécurité publique. Alain GOUPY aura pendant une vingtaine d’années eu des engagements auprès des sapeurs-pompiers. Il sera un acteur très impliqué pendant la dizaine d’années que durera la réforme nationale d’intégration des centres communaux en services départementaux d’incendie et de secours (SDIS).

Pendant cette période, la présidence du SDIS76 étant assurée par le président Charles REVET, il assurera comme premier vice-président les présidences des diverses commissions de l’institution : CTP (commission technique paritaire), CAP (commission administrative paritaire), CCSPV (pompiers volontaires), appels d’offres, Etc.

Des grandes décisions seront prises comme la création d’une école départementale de sapeurs-pompiers à Saint Valery en Caux ainsi que le regroupement à Yvetot du centre d’appel 18/112 et de toute l’administration.

Alors qu’en France, cette réforme est bien compliquée à faire évoluer, avec un groupe d’élus de divers départements, sera fondée l’APSIS (Association des présidents de services d’incendie et de secours), il sera élu 2ème vice-président.

Par la suite sera fondée au ministère de l’Intérieur la CNIS (conférence nationale des services d’incendie et de secours). Désigné nationalement par L’AMF (association des Maires de France) pour la représenter à cette instance, il sera aussi membre du bureau. Auparavant il aura aussi représenté l’AMF à l’ENSOP (école nationale des sapeurs-pompiers).

 

CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE

Alain GOUPY participera, là encore activement ? au regroupement des chambres de commerce et de Bolbec dans une chambre consulaire unique ayant comme objectif de créer une agence de développement économique.

Alain GOUPY a ferment soutenu le regroupement des chambres consulaires que va former la grande entité consulaire de l’estuaire de la Seine. (Le havre +Fécamp/Bolbec +Pays d’Auge)

Actuellement, il participe aux travaux des commissions commerce de proximité et tourisme, représente la chambre à l’opération "grand site" de France autour d’Etretat et au comité de direction de l’office de tourisme intercommunal de l’agglomération de Fécamp.

 

************************************

 

ACTIVITÉS ASSOCIATIVES

 

Rappelons qu’il quitte volontairement ses engagements associatifs en étant élu Maire pour conserver une qualité de jugement sans parti pris.

 

COMITÉ DÉPARTEMENTAL DES MÉDAILLÉS DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE L’ENGAGEMENT ASSOCIATIF.

Alain GOUPY est actuellement vice-président du comité départemental des médaillés de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif de la Seine-Maritime et secrétaire du cercle Le Havre baie de Seine.

Il est titulaire de la médaille de bronze en 1993, d’argent en 1998 et d’or en 2010, cette distinction lui sera remise par le ministre de la jeunesse et des sports David DOUILLET.

 

MAISON DES JEUNES DE ROUEN

Au cours de sa période professionnelle Rouennaise, il participe activement au jumelage avec Hanovre, et dans la section tennis de table travaille à l’animation de celle-ci. Après quelques années à faire 2/3 fois la semaine la route de Rouen à) Caudebec-en-Caux (70kmsA/R), il rejoint le club d’Yvetot.

 

TENNIS

Un club de tennis est créé à Caudebec-en-Caux, l’année suivante, il rejoint le bureau directeur. Il ne le quittera que lors de son élection comme Maire.

 

AMICALE LAÏQUE

Sollicité pour apporter son concours dans l’organisation des manifestations au service des jeunes et des écoles, il passera 5 années avec à son service avant de la quitter pour les raisons déjà évoquées.

 

UNION COMMERCIALE ET ARTISANALE

Engagé ferment dans le besoin d’avoir une économie locale forte, il est membre du bureau de 1976 à 1983.

 

COMITE DEPARTEMENTAL OLYMPIQUE ET SPORTIF DE LA SEINE-MARITIME

Depuis début 2017, il siège au comité et répond favorablement à la demande qui lui est faite de prendre la vice-présidence déléguée.